Asie / Road Trip / Travel

UDA WALAWE – SRI LANKA

Ayubowan à tous et à toutes !

Je reviens aujourd’hui sur la 6ème étape de mon road trip au Sri Lanka avec la visite de Uda Walawe !

Il s’agit d’un parc national situé dans le sud du pays. Une grande variété d’oiseaux peuplent ce parc, mais aussi d’autres animaux  comme une des troupeaux de buffles, des crocodiles, des iguanes et bien sur, des éléphants.

Nous avions choisi de visiter le parc de Uda Walawe au lieu du parc de Yala car ce dernier était fermé tout le mois de Septembre mais aussi car il était plus éloigné de notre trajet.

Habituellement je ne suis pas fan de ce genre d’activités. Je déteste les zoos, les cirques et toute autre activités qui incluraient des animaux. Cependant, j’ai pu lire de nombreux avis et retour d’expériences de voyageurs. Les animaux sont en pleine liberté, protégés et bien traités.

SE RENDRE A UDA WALAWE.

Depuis Ella vous pouvez prendre un bus pour vous rendre à Uda Walawe. Nous avons pris un premier bus jusqu’à la ville de Wellawaya puis effectué un très rapide changement de bus pour aller à Uda Walawe.

Le trajet dure environ 2h (en incluant le changement de bus) et coûte environ 150 Rps par personne.

DORMIR & MANGER A UDA WALAWE.

La jolie guesthouse que nous avions réservé sur booking était un peu excentrée mais parfaite ! Nos hôtes ont été très serviables et disponibles.

Brookline Safari Resort est un peu au milieu de nulle part, ce qui nous rend dépendant concernant les repas mais ça en vaut la peine ! Les plats cuisinés sont très bons et copieux !

A peine arrivés, notre hôte nous a emmenés à la rivière juste derrière l’hôtel. Il nous a appris à chercher des pierres précieuses c’était un moment vraiment génial ! D’autant qu’avec la chaleur qu’il faisait, la baignade tombait très bien !

  

Le soir nous avons mangé à la guesthouse. Notre hôte nous a demandé à l’avance ce que nous souhaitions manger, c’est sa femme qui a cuisiné pour nous. Des plats typiques Sri Lankais préparés et présentés avec soin. Tout était très copieux et vraiment bons !

Le lendemain matin à notre retour de safari, notre hôte nous avait préparé un super petit déjeuner ! (inclus dans la réservation de la guesthouse comme à notre habitude)

QUE FAIRE A UDA WALAWE ?

Comme je vous le disais plus haut, la principale « attraction » de Uda Walawe c’est son grand parc naturel où vous pouvez faire un safari pour quelques heures ou bien à la journée et pleins d’animaux à l’état sauvage.

A quel moment faire un safari ? Le parc est ouvert de 6h à 18h. Si vous voulez booker une visite je vous conseille de réserver un tour pour le matin, à l’ouverture. Il fait moins chaud donc vous aurez plus de chance de voir des animaux ! Aussi, le lever de soleil sur le trajet pour se rendre au parc est vraiment superbe.

Comment réserver un safari ? Vous pouvez réserver l’activité par votre hôtel. La plupart des hôtels possèdent des jeeps ou travaillent avec des sociétés spécialisées.

Si vous être un groupe ça peut être rentable. En effet, la jeep a un coût fixe, à cela s’ajoute le droit d’entrée du parc. De ce fait, plus vous êtes nombreux moins le coût de la jeep est important puisqu’il est réparti entre tous les occupants de la Jeep.

Nous avions réservé notre excursion la veille pour le lendemain, pour une durée de 3h. Nous n’étions que 2 dans la jeep, du coup nous avons payé le prix fort. Le safari nous a coûté 7200 Rps par personne (environ 36€).

Bien que cela ai été très appréciable d’être seuls, nous avons regretté de ne pas avoir partagé la jeep, déjà en raison du coût, mais aussi d’un point de vue écologique.

Comment se déroule un safari ? La jeep est venue nous chercher le matin très tôt (5h30) pour arriver au parc de Uda Walawe au moment de l’ouverture (6h00). Plus votre hôtel est éloigné, plus le réveil sera tôt !

Après 20 minutes de route à profiter du levé de soleil, nous arrivons devant le parc … et nous ne sommes pas seuls ! Une armée de jeep, prête à entrer. Beaucoup de couples étaient comme nous, seuls dans leur véhicule, un peu dommage ! Si on avait réunis les occupants de certaines jeep il y aurait eu moins de voiture donc moins de pollution. BREF.

Nous entrons dans le parc, les chauffeurs font la course pour aller vite acheter les tickets et nous voilà en route pour le safari ! Le matin la lumière est vraiment incroyable ! La vue sur le lac est splendide, je ne savais plus où regarder tant les couleurs sont belles !

  

Notre chauffeur a vraiment été super, il nous a emmenés dans les recoins du parc, à l’écart des autres touristes. De ce fait nous avons pu profiter seuls du parc, jusqu’au moment ou nous avons croisé les éléphants …

C’est le moment que j’ai préféré mais que j’ai aussi détesté. Nous nous sommes retrouvés coincés dans un embouteillage de jeep à attendre que les éléphants sortent des hautes herbes pour rejoindre le point d’eau. Seulement les jeeps barraient la route des éléphants à mesure qu’elles arrivaient, jusqu’à séparer le troupeaux.

 

Tout cette activité a probablement engendré une source de stress pour les éléphants car les femelles ont fini par grogner et former des cercles protecteurs autour des petits …

Nous avons pu approcher les éléphants de très prêts, à peine quelques mètres. Certes, c’est magique de pouvoir admirer des animaux aussi majestueux. Mais c’est aussi le signe que les éléphants ont l’habitude de toute cette agitation, autrement ils nous auraient probablement chargé.

 

 

Après cela nous avons continué le safari en nous éloignant des autres jeeps. Nous avons pu voir des troupeaux de buffles, des paons, des crocodiles, des oiseaux colorés, des iguanes et des singes. Notre chauffeur avait l’œil pour débusquer les animaux.

L’excursion de 3h ne vous permet pas de visiter tout le parc mais c’est amplement suffisant. Nous aurions pu y passer une demi journée mais la chaleur se fait vite sentir le matin et la jeep s’aventure par des chemin qui secouent, au bout d’un moment on n’en pouvait plus hahaha !

 

Vous pouvez retrouver les autres étapes de mon road trip au Sri Lanka à Colombo, Negombo, Kandy, Peradeniya, Ella, Anuradhapura, Mihintale, Dambulla et Sigiriya !

 

INFOS & CONSEILS PRATIQUES.

Formalités administratives : Un visa n’est pas nécessaire pour rentrer au Sri Lanka cependant vous devez remplir l’E.T.A comme pour les Etats-Unis, à votre arrivée vous pouvez rester 60 jours sur le territoire.

Santé : Vous devez bien évidemment être à jour dans vos vaccins obligatoires (diphtérie, tétanos etc), sont recommandés les classiques : typhoïdes, encéphalites japonaise, hépatites A&B, rage et obligatoire sous certaines conditions le vaccin de la fièvre jaune. Concernant les moustiques; le paludisme a été éradiqué du Sri Lanka mais la Dengue et le Chikungunya sévissent encore. Pensez à l’anti moustique, personnellement j’en achète toujours sur place car ceux achetés en France ne sont pas assez puissants.

Monnaie : 1€ = 187 Rps (selon le taux de change du moment), il y a des billets de 20, 50, 100, 1000 e 5000 Rps. Je vous conseille d’avoir de la petite monnaie sur vous. Les gros billets sont peu acceptés car ils n’ont pas beaucoup de change, surtout dans les transports. Vous trouverez des ATM partout dans les grandes et moyennes villes.

Les transports : les trains sont peu chers mais assez lents, les bus sont peu chers et plus ou moins rapide selon la circulation et le degré de folie du chauffeur (les sri lankais roulent très très vite et ont tendance à dépasser tous les véhicules devant eux), les tuktuks sont un peu plus chers, comptez entre 100 et 150rps par km, pratique pour les petits trajets (moins de 5 km) n’hésitez pas a négocier car les chauffeurs ont tendance à gonfler les prix quand ils voient des touristes.

La nourriture : Personnellement, je trouve que les plats sont TRÈS (trop?) épicés. Privilégiez les restaurants où ils préparent les plats à la commande, de cette façon vous pourrez demander un plat non épicé.

La population : Dans l’ensemble les Sri Lankais sont des gens vraiment gentils, calmes, accueillants, serviables. Selon les régions ils sont plus ou moins habitués à voir des touristes. Ils peuvent vous fixer mais rien d’inquiétant ni de méchant. Désamorcez la situation en les saluant en cingalais « Ayubowan » + les mains jointes comme pour une prière, vous obtiendrez immédiatement des grands sourires !

Les visites de temples : Les hommes comme les femmes doivent se couvrir les épaules et les genoux dans les temples. (Vous verrez d’ailleurs rarement des sri lankais avec les épaules et les genoux découvert.e.s au quotidien.) Vous pouvez prendre un t-shirt et un foulard/paréo/sarong pour couvrir épaules et genoux. En général, ils en prêtent a l’entrée des temples, ça évite d’avoir à porter un pantalon/tshirt long pour une journée de visite. Car avec la chaleur, c’est difficilement supportable. Prenez des chaussettes (si vous visitez en sandales), car les temples se visitent pieds nus et parfois le sol est brûlant ! Je n’avais pas pris cette recommandation au sérieux et je me suis brulé les pieds. Même les Sri Lankais courraient vite se mettre à l’ombre !

La météo : Le climat est chaud et humide un peu partout dans l’ensemble. D’après ce que j’ai pu lire, le Sri Lanka se divise en 2 partie, dans une diagonale Nord-Ouest/Sud-Est. D’un côté, la saison des pluies, de l’autre la saison « sèche » et la tendance s’inverse à un moment de l’année. Au mois de Septembre, le côté gauche de la diagonale (Ouest et Sud-Ouest) est touché par la pluie. Il s’agit généralement de grosses averses alternant temps nuageux et éclaircies. Le côté droit (Nord-Est et Est) est plus « sec », très chaud et ensoleillé.

Les souvenirs : Le Sri Lanka est réputé pour ses plantations de thé et ses épices telles que le curcuma, le curry ou encore les piments. Des locaux nous ont conseillé d’acheter le thé et les épices directement en supermarché. Dans les boutiques de souvenirs ce sont les mêmes produits mais beaucoup plus chers, un peu attrape touristes.

Guides : Je ne recommande pas d’acheter les guides traditionnels du routard ou autre. J’y ai trouvé de nombreuses informations qui n’étaient plus valables (prix des visites, infos sur les transports, certains restaurants fermés etc). Ils n’y sont pour rien mais tout change vite malheureusement. C’est une dépense et un encombrement inutile. Privilégiez des sites internets comme trip advisor et Booking pour les restaurants, hôtels, activités.

S’orienter : Vous pouvez télécharger la carte du Sri Lanka via Google Maps ou l’application Maps.me et ainsi la consulter hors ligne. C’est très pratique quand on se trouve dans les transports publics pour demander l’arrêt au bon moment. Pratique aussi pour les visites, pour trouver les restaurants etc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *