Amérique Latine / Guatemala / Road Trip / Travel

LAC ATITLÀN – GUATEMALA

Lac Atitlàn Guatemala

En route pour la 2ème étape de notre Road Trip au Guatemala ! Direction le Lac Atitlàn !

Nous ne sommes là que depuis quelques jours pourtant nous avons l’impression que ça fait des semaines ! Entre le décalage horaire, les transports et les journées bien remplies, le temps passe à la fois vite et doucement. Ça vous a déjà fait cet effet à vous aussi ?

SE RENDRE AU LAC ATITLÀN.

Pour nous rendre au Lac Atitlàn, nous avons pris un shuttle privé depuis Antigua. Plus précisémment à Panajachel, une des villes qui bordent le lac.

Après avoir comparé les prix et les explications de nombreuses agences de tourisme, nous avons convenu que c’était le moyen le plus simple d’y aller. Certains jours il n’y a pas de bus direct pour rallier Antigua au Lac Atitlàn. Il faut effectuer de nombreux changements et nous ne voulions pas perdre du temps dans les transports.

Le trajet n’est pas de tout repos. Il dure environ 4h, car le chauffeur a besoin de faire des stops. Mais aussi en raison des routes sinueuses dans les montagnes (attention au mal des transports !)
Le trajet nous a coûté 90 GTQ/personne. (environ 10€)

OÙ DORMIR AU LAC ATITLÀN ?

Nous avons donc passé 2 nuits à Panajachel, une des principales villes qui bordent le Lac.

Nous avons passé 2 nuits à l’hôtel El Amigo. L’emplacement était très bien, environ 10 min à pieds du Lac. Les petits déjeuners copieux et délicieux. Le staff est vraiment adorable.

Mais si vous voulez vous reposer n’y allez pas ! Des chiens dans le voisinage aboient sana arrêt de jour comme de nuit. L’isolation des fenêtres est très mauvaise, nous avons eu froid comme nous étions en pleine saison des pluies.

OÙ MANGER AU LAC ATITLÀN ?

Que ce soit à Panajachel ou à San Pedro, les restaurants et roulottes de street food ne manquent pas. C’est pourquoi je n’ai pas particulièrement de lieux à recommander.

Je vous suggère de regarder sur Trip Advisor pour trouver des restaurants bien notés et selon vos goûts !

QUE FAIRE AU LAC ATITLÀN ?

  • Indian nose

C’est une randonnée au petit matin pour admirer le lever de soleil, je recommande vraiment de le faire. La route est un peu longue surtout si vous ne dormez pas à San Pedro.
Comme nous étions dans un hôtel à Panajachel, que nous allions repartir le lendemain depuis ce même village, nous ne voulions pas prendre un hôtel juste pour une nuit à San Pedro.

Nous avons donc trouvé une lancha (les taxis bateaux locaux) qui a bien voulu nous embarquer à 3h du matin (vous avez bien lu) pour traverser le lac et rejoindre l’excursion de l’Indian Nose. Le trajet à duré environ 30 minutes et nous a coûté 300 GTQ pour 2 personnes.

Nous avons ensuite rejoint une voiture de l’agence avec laquelle nous avions réservé dans la journée, qui nous a emmené dans un village dans les montagnes. Le trajet dure environ 40 à 45 min. De là nous sommes partis, à pieds avec un guide local. Nous avons marché dans la forêt, en pleine nuit en suivant toujours ce guide sur des petits chemins plus ou moins faciles d’accès.

Pendant la montée on en a pris plein les yeux, tant par les étoiles, que les couleurs du ciel qui changeaient à mesure que nous grimpions. Nous avons aussi eu la chance d’apercevoir un volcan en pleine éruption.

Lac Atitlàn Indian Noise

Une fois arrivés, le guide a allumé un feu puis à fait du thé et du café. Nous avions aussi des petits pains à grignoter. Le ciel était incroyable, les couleurs se reflétaient sur le lac. Les photos ne rendent clairement pas justice.

Lac Atitlàn India Noise

Puis nous sommes redescendus et nous avons repris la voiture et le bateau.

L’excursion nous a coûté 125 GTQ / personnes.

  • Visiter les villages autour du Lac Atitlàn :

Santa Cruz, San marco, San pedro de la Laguna

lac atitlan villages

Nous voulions visiter les petits villages alentours et on nous avait conseillé de prendre les lanchas pour s’y rendre. Ce sont des taxis publics, mais qui ne partent pas à horaires fixes. Ils quittent le port que si le bateau est plein. Autrement dit vous pouvez attendre un moment avant qu’il ne décide de partir. Le prix reste tout de même très attractif, environ 25 GTQ pour une traversée aller/retour.

Villages Lac Atitlàn

Nous n’avions que cette journée pour visiter les alentours et nous ne voulions pas perdre du temps à attendre que les lanchas soient remplies pour partir, surtout en cette saison basse où il y a très peu de touristes.

Il est possible de privatiser une lancha quelques heures ou à la journée.

Comparez les prix, demandez autour de vous, dans votre hôtel, dans les agences, n’hésitez pas à négocier. Certains essayeront de profiter du fait que vous êtes un.e touriste, que vous parlez mal la langue. Les prix peuvent aller du simple au double.

Manque de chance pour eux, je me débrouille très bien en Espagnol, un peu moins en négociations …

En saison basse, il est plus facile de négocier les prix car il y a peu de touristes, donc peu d’activité. De quoi faciliter les négociations.

Nous avons payé 375 GTQ pour 2 personnes pour la journée après négociations. Mais nous avons eu la chance de tomber sur un conducteur de lancha très gentil. (le même qui nous a emmené à 3h du matin à San Pedro le lendemain )

  • Les volcans

Le Guatemala est réputé pour ses nombreux volcans. Autour du lac trônent le volcan de Atitlàn et le volcan San Pedro.

Des randonnées sont possibles. Nous nous étions renseignés pour faire l’ascension du volcan San Pedro, faisable en une matinée apparemment mais le temps n’était pas terrible, les locaux ne nous l’ont pas conseillé. Nous avons donc fait l’Indian Nose.

  • Autres activités

Le lac offre un cadre assez riche en terme d’activités. Vous pouvez faire du kayak sur le lac ou du bateau, mais aussi des randonnées à vélo, à pied ou à cheval pour découvrir les alentours. Des visites culturelles sont aussi organisées.

Mention spéciale pour mon activité préférée et totalement clichée : les couchés de soleil. Je n’ai pas eu la chance d’en voir au Lac Atitlàn (les aléas de la saison basse, le temps était trop couvert) mais il parait qu’ils sont incroyables sur le lac.

Prochaine étape : Chichicastenango !

INFOS & CONSEILS PRATIQUES.

Formalités administratives : Aucun visa n’est requis pour entrer au Guatemala. Vous avez droit à une période de séjour de 90 jours (varie selon votre nationalité). Le tampon sur votre passeport vous donne le droit d’accès au Belize, au Honduras et au Salvador.

Santé : Il est recommandé de faire les vaccins du voyageur tels que la fièvre jaune, l’hépatite A et la fièvre typhoïde.

Monnaie : 1€ =8.40 Quetzal (GTQ). Vous pouvez utiliser l’application « Convertisseur de devise Facile » pour convertir rapidement et sans besoin de connexion wifi.

Les transports : Dans tout le pays vous pouvez vous déplacer en Bus (type bus scolaires), en chicken Bus (des mini vans ou on s’entassent à 25), le prix est vraiment très bas. En Tuk-Tuk également dans la plupart des grandes villes. Vous pouvez aussi réserver des shuttles privés mais le coût est bien plus élevé. Dans certaines grandes villes comme Guatemala City ou bien Antigua vous avez également des Uber.

La nourriture : Selon les régions vous trouverez des plats type mexicain, américain ou bien d’amérique du sud type Argentine. Les guatémaltèques mangent un peu épicé.

La population : Les Guatémaltèques sont des gens très accueillants, fiers que des touristes viennent visiter leur pays. Quand il s’agit de business, ce sont de féroces négociateurs ! Selon la ville ou vous vous trouvez, des locaux peuvent vous regarder avec insistance, dans certaines régions les touristes sont rares !

La météo : Selon la région il fait plus ou moins chaud. Il fait globalement humide dans tout le pays, très chaud au Nord dans la région du Péten et dans les Caraïbes. Mais aussi très chaud dans le sud vers Monterrico. Plus frais dans le centre du pays vers Chichicastenango. Septembre est apparemment le mois le plus pluvieux. Il y a effectivement une humidité ambiante constante, des averses mais très peu de journées entières de pluies.

Les souvenirs : Le Guatemala est un pays producteur de café et de chocolat mais vous pouvez aussi trouver du tissu traditionnel. Pour ce qui est alimentaire n’hésitez pas à acheter dans les supermarchés, les prix seront moins chers. Quant aux tissus c’est au Marché de Chichicastenango que vous trouverez votre bonheur. N’hésitez pas à négocier le prix, les locaux ont tendance à gonfler les tarifs s’ils voient que vous êtes un.e touriste ! Quand le prix vous semble correct, stoppez la négociation. Il ne faut pas trop abuser 😉

Guides : Beaucoup de musées, parcs naturels, hôtels ont des guides touristiques. Certains sont honnêtes, d’autres un peu moins. Demandez bien le prix des activités/visites/transports qu’ils proposent à plusieurs personnes type commerçants, restaurateurs ou personnels de votre hôtel.

S’orienter : Je vous recommande de télécharger la carte du pays avec Google Maps pour ne jamais vous perdre ! Vous pouvez y noter à l’avance les visites que vous souhaitez faire, les restaurants où vous voulez aller. Vous pouvez surtout apposer sur la carte l’emplacement de votre hôtel ! Très pratique quand vous prenez des taxi/uber/shuttle.

Please follow and like us:

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *