Asie / Road Trip / Travel

DAMBULLA & SIGIRIYA – SRI LANKA

Ayubowan !

Nous revoilà pour la suite de mes aventures au Sri Lanka ! La 2ème étape de notre Road trip avec notre arrivée à Dambulla où nous avons passé 2 nuits !

SE RENDRE A DAMBULLA/SIGIRIYA.

Pour se rendre à Dambulla depuis Anuradhapura (environ 60 km), il y a plusieurs bus dans la journée. Je n’ai pas d’horaires précis à vous donner, présentez vous à la station de bus et demandez 😉 Le trajet dure 1h/1h30 et nous a coûté 225 Rps/personne (environ 1.10€).

On nous avait annoncé 2h de trajet mais nous avons mis seulement 1h. Encore une fois ça doit dépendre de la circulation, du temps d’attente pour le bus et de la vitesse à laquelle roule le chauffeur !

Sigiriya se trouve à 17 km de Dambulla. Des bus locaux s’y rendent chaque jours en 30/40 minutes. Demandez à votre hôtel ou aux locaux dans la rue où prendre le bus. Le trajet coûte 100 Rps/personne aller-retour (environ 0.50€)

OÙ DORMIR ?

Nous avions réservé une guesthouse à Dambulla sur Booking, Dambulla Rock Arch, une jolie maison, très reposante et loin de la route donc super calme. Notre hôte, Ama, a été une vraie maman pendant 2 jours. Bienveillante, disponible et de bons conseils. Elle nous a donné des petites choses à grignoter sur le trajet quand nous sommes partis !

Le petit déjeuner soigneusement préparé et servi à l’heure souhaitée. Je vous recommande cet endroit !

OÙ MANGER ?

Comme nous avions un petit déjeuner assez copieux inclus dans la réservation de notre guesthouse, nous n’avions pas un grand appétit le midi et entre les visites nous ne prenions pas beaucoup le temps de nous poser.

Je n’ai pas d’endroits particuliers à vous conseiller. Le premier endroit où nous avons mangé n’était pas terrible et le reste du temps nous avons grignoté des petites choses achetées sur le pouce dans les rues de Dambulla. Je vous conseille de regarder sur Trip Advisor pour trouver de bons restaurants. C’est la valeur sûre !

QUE FAIRE A DAMBULLA/SIGIRIYA ?

A Dambulla il y a plusieurs choses à visiter, comme les Temples Troglodytes (Golden Temple). Il faut acheter votre ticket au ticket Counter en bas (c’est indiqué), sinon il vous faudra redescendre puis remonter les centaines de marches du site. L’entrée coûte environ 1500 Rps/personne (environ 7.50€).

Quand vous arrivez à l’entrée principale, en bas des grottes vous tombez sur un bouddha doré de 30 mètres de haut. Le bâtiment sous le bouddha abrite un musée du bouddhisme (que je n’ai pas fait car le guide de routard ne le recommandait pas, d’autant qu’il faut payer un supplément pour y accéder). Pour monter aux grottes il faut emprunter l’escalier de pierre tout à gauche du bouddha. Les grottes se trouvent au sommet de la colline. Environ 15 minutes de montée en continue, ménagez votre souffle et vos genoux !

 

Les temples troglodytes de Dambulla se composent de 5 grottes alignées côtes à côtes, abritant pas loin de 150 bouddhas, assis ou couchés.

Le lieu est plutôt calme et apaisant. Une fois en haut la vue est assez belle et les temples troglodytes sont vraiment jolis. Nous l’avons visité en milieu d’après midi il n’y avait pas grand monde à l’extérieur mais dès que vous entrez dans les grottes, c’est vite la cacophonie car beaucoup de touristes font appel à des guides pour leur expliquer l’histoire de chaque statue …

 

La village de Sigiriya est réputé pour son fameux « Lion’s Rock ». Il s’agit d’un énorme rocher haut de 200 mètres qui abritait une forteresse que le roi Kassyapa avait fait construire suite à un drame familial. Autour de se rocher, une plaine constituée de jardins, de ruines et de bassins.

L’entrée du site coûte 4500 Rps/personne (environ 23€). Les tickets s’achètent dans le musée, donc ne faites pas la queue au guichet devant l’entrée du site. Gardez bien votre ticket car on vous le demandera au pied du rocher.

Je vous conseille d’effectuer la visite tôt le matin, dès l’ouverture si vous le pouvez, ou bien en fin d’après midi. Car à partir de 9/10h, les cars de touristes affluent et la chaleur se fait vite sentir.

L’ascension du rocher est longue, minutieuse et éprouvante (du moins c’est comme ça que je l’ai vécue). Pour accéder au rocher vous devez monter dans un premier temps beaucoup de petites marches irrégulières. Puis des escaliers installés parfois à même la roche. (Je n’ai que très peu de photos de l’ascension. Ayant le vertige j’étais la plupart du temps tournée face à la roche ou bien je regardais mes pieds !)

C’était dur mais ça en valait la peine, la vue est superbe une fois au sommet, la jungle a perte de vue !

 

 

N’oubliez pas de prendre de l’eau, des petites choses à grignoter qui vous redonneront de l’énergie après la montée et surtout de bonnes chaussures (on oubli les tongs !).

 

INFOS & CONSEILS PRATIQUES.

Formalités administratives : Un visa n’est pas nécessaire pour rentrer au Sri Lanka cependant vous devez remplir l’E.T.A comme pour les Etats-Unis, à votre arrivée vous pouvez rester 60 jours sur le territoire.

Santé : Vous devez bien évidemment être à jour dans vos vaccins obligatoires (diphtérie, tétanos etc), sont recommandés les classiques : typhoïdes, encéphalites japonaise, hépatites A&B, rage et obligatoire sous certaines conditions le vaccin de la fièvre jaune. Concernant les moustiques; le paludisme a été éradiqué du Sri Lanka mais la Dengue et le Chikungunya sévissent encore. Pensez à l’anti moustique, personnellement j’en achète toujours sur place car ceux achetés en France ne sont pas assez puissants.

Monnaie : 1€ = 187 Rps (selon le taux de change du moment), il y a des billets de 20, 50, 100, 1000 e 5000 Rps. Je vous conseille d’avoir de la petite monnaie sur vous. Les gros billets sont peu acceptés car ils n’ont pas beaucoup de change, surtout dans les transports. Vous trouverez des ATM partout dans les grandes et moyennes villes.

Les transports : les trains sont peu chers mais assez lents, les bus sont peu chers et plus ou moins rapide selon la circulation et le degré de folie du chauffeur (les sri lankais roulent très très vite et ont tendance à dépasser tous les véhicules devant eux), les tuktuks sont un peu plus chers, comptez entre 100 et 150rps par km, pratique pour les petits trajets (moins de 5 km) n’hésitez pas a négocier car les chauffeurs ont tendance à gonfler les prix quand ils voient des touristes.

La nourriture : Personnellement, je trouve que les plats sont TRÈS (trop?) épicés. Privilégiez les restaurants où ils préparent les plats à la commande, de cette façon vous pourrez demander un plat non épicé.

La population : Dans l’ensemble les Sri Lankais sont des gens vraiment gentils, calmes, accueillants, serviables. Selon les régions ils sont plus ou moins habitués à voir des touristes. Ils peuvent vous fixer mais rien d’inquiétant ni de méchant. Désamorcez la situation en les saluant en cingalais « Ayubowan » + les mains jointes comme pour une prière, vous obtiendrez immédiatement des grands sourires !

Les visites de temples : Les hommes comme les femmes doivent se couvrir les épaules et les genoux dans les temples. (Vous verrez d’ailleurs rarement des sri lankais avec les épaules et les genoux découvert.e.s au quotidien.) Vous pouvez prendre un t-shirt et un foulard/paréo/sarong pour couvrir épaules et genoux. En général, ils en prêtent a l’entrée des temples, ça évite d’avoir à porter un pantalon/tshirt long pour une journée de visite. Car avec la chaleur, c’est difficilement supportable. Prenez des chaussettes (si vous visitez en sandales), car les temples se visitent pieds nus et parfois le sol est brûlant ! Je n’avais pas pris cette recommandation au sérieux et je me suis brulé les pieds. Même les Sri Lankais courraient vite se mettre à l’ombre !

La météo : Le climat est chaud et humide un peu partout dans l’ensemble. D’après ce que j’ai pu lire, le Sri Lanka se divise en 2 partie, dans une diagonale Nord-Ouest/Sud-Est. D’un côté, la saison des pluies, de l’autre la saison « sèche » et la tendance s’inverse à un moment de l’année. Au mois de Septembre, le côté gauche de la diagonale (Ouest et Sud-Ouest) est touché par la pluie. Il s’agit généralement de grosses averses alternant temps nuageux et éclaircies. Le côté droit (Nord-Est et Est) est plus « sec », très chaud et ensoleillé.

Les souvenirs : Le Sri Lanka est réputé pour ses plantations de thé et ses épices telles que le curcuma, le curry ou encore les piments. Des locaux nous ont conseillé d’acheter le thé et les épices directement en supermarché. Dans les boutiques de souvenirs ce sont les mêmes produits mais beaucoup plus chers, un peu attrape touristes.

Guides : Je ne recommande pas d’acheter les guides traditionnels du routard ou autre. J’y ai trouvé de nombreuses informations qui n’étaient plus valables (prix des visites, infos sur les transports, certains restaurants fermés etc). Ils n’y sont pour rien mais tout change vite malheureusement. C’est une dépense et un encombrement inutile. Privilégiez des sites internets comme trip advisor et Booking pour les restaurants, hôtels, activités.

S’orienter : Vous pouvez télécharger la carte du Sri Lanka via Google Maps ou l’application Maps.me et ainsi la consulter hors ligne. C’est très pratique quand on se trouve dans les transports publics pour demander l’arrêt au bon moment. Pratique aussi pour les visites, pour trouver les restaurants etc

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *